Accueil » Label Ma Maison Vivante

Label Ma Maison Vivante

L’ambition du label Ma Maison Vivante est de transformer progressivement la construction des maisons neuves vers un système d’excellence environnementale favorable à l’épanouissement du vivant et à la préservation des sols.

“La biophilie est l’attraction innée des êtres humains aux autres organismes vivants… La vie qui nous entoure est bien supérieure en complexité et en beauté que ce que l’Humanité ne pourrait jamais rencontrer.”

Edward O. Wilson – L’Hypothèse de Biophilie

L’enjeu pour l’Association Maisons de Qualité est de déployer progressivement cette nouvelle approche de la construction auprès :

  • Des Constructeurs Maisons de Qualité : la labellisation de leurs maisons constitue un socle essentiel de leur démarche RSE,
  • Des aménageurs et des collectivités locales : le Référentiel Ma Maison Vivante est un critère valorisé dans le cadre du Label Habitat et Qualité de Vie. Les 2 labels s’enrichissent mutuellement l’un et l’autre, en particulier sur le thème de la biodiversité, qui est d’autant plus pertinent qu’il est traité sur les différentes échelles : la maison, le terrain et les espaces publics et naturels de proximité,
  • Des acteurs de la construction engagés : le label Ma Maison Vivante est ouvert à tous les acteurs de la construction en France, désireux de s’engager dans une démarche volontaire de transformation environnementale mettant l’accent sur la biodiversité, l’économie circulaire et le bien-être des habitants.
  • Des industriels : le label Ma Maison Vivante s’appuie sur une communauté de partenaires industriels innovants, engagés dans la transition écologique,
  • Des habitants : le Référentiel Ma Maison Vivante inclut une forte sensibilisation des familles, gage de la qualité des usages dans le temps.

Le label Ma Maison Vivante veut accompagner les acteurs désireux :

  • De s’inscrire dans la préservation des sols, au cœur de l’organisation territoriale et de l’urbanisme local,
  • D’anticiper et d’aller plus loin que les règlementations, dans les domaines de la biodiversité et de l’économie circulaire.

Il s’agit de mettre le vivant au même niveau d’attention que le changement climatique et l’énergie. La lutte contre le changement climatique ne peut se faire sans préserver et restaurer la biodiversité et ses fonctionnalités, gage de résilience et d’adaptation sur le long terme. La construction doit viser en même temps à réduire sa dépendance aux énergies fossiles tout en maximisant la biodiversité.

Le label Ma Maison Vivante est attribué aux maisons neuves, avec une application qui concerne non seulement la maison, mais aussi le terrain.