Le terrain constructible

Avant le « comment » et le « quoi », une autre question s’impose : où allez-vous habiter ? Quel sera l’emplacement de votre future maison ? Mesurez bien les avantages et les inconvénients.

Où construire sa maison individuelle ?

Où souhaitez-vous construire votre maison ? Dans quelle région ? Dans quel département ?
Choisissez un lieu de vie qui tiendra compte de la proximité des commerces, des moyens de transport, des réseaux routiers, des équipements de loisirs, sportifs et culturels, des services, des établissements scolaires.
Comment jugez-vous les espaces publics ? Sont-ils de qualité ?
Une commune qui se préoccupe de la qualité de vie de ses habitants et en fait une priorité dans le cadre de son projet d’urbanisme est un bon point. Cela signifie que l’environnement sera propice à l’épanouissement de toute la famille. Encourageant, non ?
Ces critères sont importants, non seulement pour votre qualité de vie au quotidien, mais seront également autant de facteurs qui valoriseront votre investissement.

Une maison à prix abordable dans votre département ?

Le département où vous avez choisi de vous installer correspond peut-être à un programme Village Haute Qualité de Vie, il y a peut-être aussi un constructeur Agréé ayant une offre de maison économique dans votre département. Y avez-vous pensé ?
L’Association Maisons de Qualité et les constructeurs Agréés, soucieux
de promouvoir une construction de qualité adaptée à tous les budgets proposent un produit « maison individuelle » conforme à la réglementation thermique en vigueur qui allie confort, qualité de vie, technologie et performance à un coût maîtrisé.
Renseignez-vous dès à présent auprès de Maisons de Qualité.

Trouver un constructeur en 3 minutes

Trouver et acheter un terrain constructible

Votre terrain est situé en secteur diffus. Dans ce cas, vérifiez la surface exacte et ses limites. Un bornage réalisé par un géomètre-expert va s’imposer.

En choisissant d’acquérir un terrain isolé, vous vous exposez (peut-être) à acheter un terrain non viabilisé, autrement dit, qui ne possède pas les équipements nécessaires au bon fonctionnement de la maison. Cela implique qu’il vous faudra réaliser d’importants travaux de raccordement aux réseaux publics de distribution d’eau, d’assainissement, d’électricité et de gaz.
Votre terrain est situé en lotissement. Ces terrains sont livrés prêts à bâtir.
Autre avantage : la parcelle est bornée. Vous connaissez avec précision sa surface et ses limites.

Validez le prix du terrain à bâtir

Important, il doit être compatible avec votre enveloppe budgétaire incluant la réalisation de la maison.
Il doit aussi être cohérent avec les prix du marché local. Les observatoires de prix sur internet sont de bons indicateurs. N’hésitez pas à y avoir recours.

Notre conseil : renseignez-vous auprès de la mairie pour connaitre le montant prévisionnel de la taxe d’aménagement. Une question importante à anticiper.

La maison adaptée au terrain à construire

L’implantation de la maison va être influencée par la configuration du terrain.
Est-il carré, polygonal ? En pente ? Attention, cette dernière caractéristique impose un surcoût à la construction.
En lotissement, vous connaissez la superficie du terrain, celui-ci a déjà été borné par un expert. Si votre choix s’est porté sur un terrain isolé (en secteur diffus) vous devez impérativement faire effectuer le bornage par un géomètre dans le mois qui suit la signature de l’acte d’achat.

Qu’en est-il de la viabilité du terrain ?

En lotissement, pas de problème. Le terrain est viabilisé par le lotisseur. En secteur diffus, vous aurez l’obligation de vous raccorder au réseau d’eau, d’assainissement, d’électricité, gaz, téléphone si ce n’est pas le cas. Vous devez en tenir compte dans votre budget car ces travaux seront à vos frais.

Enfin la nature du sol de votre parcelle

Beaucoup de candidats à l’accession à la propriété l’oublient mais il s’agit d’un critère important car la nature du sol peut avoir des conséquences sur la construction, donc impacter votre budget. Par exemple : un sol sablonneux est préférable à un sol argileux, plus instable, potentiellement plus coûteux.
Votre constructeur sera un précieux conseil pour vous donner une première information sur la nature du sol de votre terrain et le cas échéant, fera réaliser une étude de sol.

Comment est orienté votre terrain à construire ?

Quelle est son exposition au soleil et aux vents ? Une orientation sud-ouest est idéale car ainsi, vous êtes moins exposé aux chaleurs l’été et vous avez la garantie de bénéficier d’une lumière agréable jusqu’en fin de journée.
Si vous faites appel à un constructeur de maison individuelle dans votre région, celui-ci peut vous apporter une aide pour vous seconder dans la recherche de votre terrain.
En effet, il connaît parfaitement les secteurs de son département : leurs avantages, leurs inconvénients, en passant par les prix des parcelles.
Notre conseil. Demander à la mairie :
– le Certificat d’Urbanisme (CU) pour connaître les règles d’urbanisme qui s’appliquent à votre terrain.
– le Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour vérifier la présence de cours d’eau, galerie ou le caractère inondable du terrain.

Vous êtes déjà propriétaire de votre terrain ?

Si vous choisissez de faire appel à un constructeur sachez qu’il fera avec vous un point sur la vue, l’ensoleillement, détectera les potentiels problèmes, vérifiera les zones thermiques et les contraintes acoustiques, voire sismiques. Avant de faire une proposition de construction concrète : quel type de maison construire, comment l’orienter…

L’Association Maisons de Qualité vous accompagne en terrain connu…et nous pouvons également vous présenter un Constructeur Agréé proche de chez vous.