La réglementation thermique depuis 1974

59a-picto_reglement_violet_sansfondEn matière de construction neuve, le constructeur doit se conformer aux normes et règlementations en vigueur. La réglementation sur la construction d’une maison neuve inclut les dispositions sur les performantes thermiques. De 1974 à 2012, voici un rappel du chemin parcouru.

La RT 1974

La France adopte en 1974, suite au premier choc pétrolier, sa première réglementation thermique. C’est le point de départ d’une réflexion pour réduire sa facture énergétique.
La RT 1974 s’applique à l’ensemble des bâtiments neufs d’habitation. Son objectif est simple. Il s’agit de réduire de 25% la consommation énergétique des bâtiments, basée sur les normes en vigueur depuis les années 50. L’accent est mis sur les déperditions thermiques.
Cette réglementation sera, par la suite, réévaluée à plusieurs reprises. Les RT suivantes avec un niveau d’exigence accru.

La RT 1988

La RT 1988 ne se cantonne plus aux pertes de chaleur mais considère les besoins de chauffage et d’eau sanitaire en prenant en compte le rendement de ces équipements.
Ce qui donne naissance au coefficient C.

La RT 2000

La RT 2000 prévoit de réduire de 20% de la consommation maximale des logements par rapport à la RT 1988. Les constructeurs doivent respecter des « performances » en matière d’économie d’énergie, d’équipements consommateurs d’énergie et de confort d’été.

RT 2005 et labels BBC, HPE

Dans la droite ligne de la RT 2000, la RT 2005 a pour objectif d’améliorer la performance thermique des bâtiments neufs de 15 % supplémentaires. Le projet de construction se base sur l’implantation, les orientations, la forme architecturale et les équipements (chaudières à haut rendement, des pompes à chaleur avec un coefficient de performance, un éclairage basse consommation et des systèmes utilisant des sources d’énergie renouvelable comme la chaudière bois ou le chauffe-eau solaire pour concilier confort en toute saison et économies d’énergie.
Parallèlement aux RT, des labels tel que BBC, HPE (Haute Performance Energétique), THPE (Très Haute Performance Energétique) avec des consommations inférieures à 20 % par rapport aux consommations de référence, permettent d’attester de la performance des constructions en neuf comme en rénovation.

La RT 2012… vers la maison bioclimatique & positive

Avec la construction bioclimatique, les besoins de chauffage diminuent et le confort en été s’améliore. Les énergies renouvelables et les systèmes performants (chauffe-eau thermodynamiques, panneaux solaires thermiques) font désormais partie des calculs de référence (en savoir plus sur le RT2012)

L’après 2012 ? La prochaine réglementation en 2020 va intégrer le concept de « Bâtiment à Energie Positive » (Bepos) qui produira plus d’énergie qu’il n’en consommera. Cette réglementation ne sera plus seulement thermique mais environnementale.